logo




Facebook

Les directives officielles du MSSS concernant le port du masque obligatoire dans les locaux des groupes communautaires.

"Dans le cadre de la pandémie à coronavirus, le gouvernement du Québec a mis en place différentes
mesures afin de protéger la population. Le décret 810-2020 du 15 juillet 2020 portant sur le port du masque constitue une mesure de protection à laquelle les organismes communautaires sont assujettis.

En effet, les organismes communautaires qui accueillent la population sont des lieux publics fermés qui, selon leur mission, peuvent être considérés comme :
− une entreprise de services;
− un lieu où sont offerts des activités ou services culturels ou de divertissement;
− un lieu où sont pratiquées des activités sportives ou récréatives.

À ce titre, l’obligation du port du masque est applicable dans la plupart des organismes communautaires sous réserve des exceptions mentionnées dans ce décret et dans un avis du Directeur national de la santé
publique, notamment :
− avoir moins de 12 ans;
− avoir une condition médicale qui l’empêche;
− être atteint d’un trouble cognitif, d’une déficience intellectuelle ou d’un trouble du spectre de l'autisme;
− avoir un problème de toxicomanie ou un problème de santé mentale sévère;
− être assis à une distance de deux mètres d’une personne qui ne partage pas une même résidence ou qui offre un service ou un soutien.

Par ailleurs, un organisme communautaire d’hébergement est considéré comme un lieu résidentiel donc l’obligation de porter un couvre-visage ne s’applique pas. Nous recommandons toutefois que le couvre-visage soit porté dans les espaces communs notamment un hall d’entrée, une aire d’accueil ou un ascenseur.

Enfin, tous les travailleurs et bénévoles dans les organismes communautaires qui accueillent le public sont soumis aux règles applicables en matière de santé et de sécurité du travail.

La CNESST précise que, lorsque les principes de distanciation physique ne peuvent être respectés, un masque de procédure et une protection oculaire (lunettes de protection ou visière recouvrant le visage jusqu’au menton) sont fournis par l’employeur au personnel qui exécute une tâche nécessitant d’être à moins de 2 mètres d’une autre personne et en l’absence de barrières physiques.

Nous vous rappelons qu’en vertu de ce décret, un organisme communautaire qui ne ferait pas respecter le port du masque est passible d’une amende de 400 $ à 6 000 $. "
... See MoreSee Less

View on Facebook

.

Malgré les inquiétudes exprimées par les regroupements d'organismes communautaires et certaines équipes régionales de gestion du #PSOC, le ministère de la Santé et des Services sociaux est imperturbable. @sante_qc
#financement #communautaire #polQc https://t.co/x5QYFRAbRo

RIOCM@RIOCM

La reddition de comptes du fonds d’urgence #PSOC rate complètement la cible! @sante_qc
#financement #communautaire #polQc https://t.co/x5QYFRAbRo

La reddition de comptes du fonds d’urgence #PSOC rate complètement la cible! @sante_qc
#financement #communautaire #polQc https://t.co/x5QYFRAbRo

Load More...

logo
23 avril 2015    Nouvelles

Communiqué : La comédienne Céline Bonnier, l’économiste Pierre Fortin et des milliers de citoyens dénoncent les coupes insensées en prévention des maladies

Montréal le 22 avril 2015. Dans un clip d’une minute intitulé « Mieux vaut prévenir », la comédienne Céline Bonnier et l’économiste Pierre Fortin se joignent à des citoyens de tout le Québec pour dénoncer les coupes insensées de 30% actuellement imposées aux Directions régionales de santé publique par le gouvernement provincial. La vidéo rappelle les gains importants obtenus en matière de santé et de qualité de vie grâce à la prévention.

Un gain de 25 années de vie pour les Québécois

À elle seule, la prévention est responsable de 25 des 30 années d’espérance de vie gagnées par les Québécois au cours du dernier siècle.  Les actions de prévention réalisées par la santé publique améliorent concrètement les conditions de vie pour tous, pourtant ces actions ne représentaient l’an dernier que 2% du budget alloué à la santé au Québec.

« Couper en prévention, c’est insensé.  On coupe dans ce qui nous coûte le moins cher et pourtant, c’est ce qui rapporte le plus à notre société»  – rappelle Céline Bonnier dans la vidéo « Mieux vaut prévenir ».

Le travail en prévention : important et méconnu

Le travail des professionnels œuvrant en santé publique pour prévenir le tabagisme, promouvoir l’accès à la vaccination et contrôler les épidémies est connu du grand public. Cependant, sont moins connues leurs actions pour voir à la salubrité des logements et des écoles, améliorer la qualité de l’eau et de l’air, rendre les environnements urbains plus sécuritaires, promouvoir de saines habitudes de vie (alimentation, activités physiques), prévenir la violence et les dépendances chez les jeunes (alcool, drogues, jeux d’argent) et accroître le soutien aux nouvelles mamans par exemple.

La santé publique : un + pour l’économie, la santé et la qualité de vie des Québécois

Scientifiques et experts sont unanimes : prévenir les maladies et les problèmes de santé avant qu’on ait à les guérir est vital pour la population, autant pour l’économie que pour le système de santé.

Selon l’économiste Pierre Fortin, « il faut voir plus loin que le bout de son nez : les avantages de la prévention de la maladie ne sont pas seulement une meilleure santé de la population, mais aussi une économie plus dynamique découlant de cette meilleure santé ». Déjà en 2007, il signait avec le professeur Luc Godbout un mémoire sur l’importance d’investir  en prévention. Les deux économistes réputés ont d’ailleurs conclu « que le niveau d’investissement collectif dans la promotion de la santé doit être relevé sensiblement », ce qui est tout le contraire des coupes de 30% brutalement infligées en santé publique.

Nous demandons au premier ministre du Québec, M. Philippe Couillard, de suivre les recommandations des économistes, du Conference Board et de l’Organisation mondiale de la Santé et de réviser sa décision de couper 30 % à 40 % des budgets des équipes régionales de prévention lors de l’étude des crédits du 29 avril 2015.

Nous invitons les citoyens à signer la pétition lancée à l’Assemblée nationale contre les coupes en prévention : www.mieuxvautprevenir.org

Le clip « Mieux vaut prévenir » est lancé sur les réseaux sociaux aujourd’hui : www.mieuxvautprevenir.org.

Conception: Coopérative Molotov