logo




Facebook

Les directives officielles du MSSS concernant le port du masque obligatoire dans les locaux des groupes communautaires.

"Dans le cadre de la pandémie à coronavirus, le gouvernement du Québec a mis en place différentes
mesures afin de protéger la population. Le décret 810-2020 du 15 juillet 2020 portant sur le port du masque constitue une mesure de protection à laquelle les organismes communautaires sont assujettis.

En effet, les organismes communautaires qui accueillent la population sont des lieux publics fermés qui, selon leur mission, peuvent être considérés comme :
− une entreprise de services;
− un lieu où sont offerts des activités ou services culturels ou de divertissement;
− un lieu où sont pratiquées des activités sportives ou récréatives.

À ce titre, l’obligation du port du masque est applicable dans la plupart des organismes communautaires sous réserve des exceptions mentionnées dans ce décret et dans un avis du Directeur national de la santé
publique, notamment :
− avoir moins de 12 ans;
− avoir une condition médicale qui l’empêche;
− être atteint d’un trouble cognitif, d’une déficience intellectuelle ou d’un trouble du spectre de l'autisme;
− avoir un problème de toxicomanie ou un problème de santé mentale sévère;
− être assis à une distance de deux mètres d’une personne qui ne partage pas une même résidence ou qui offre un service ou un soutien.

Par ailleurs, un organisme communautaire d’hébergement est considéré comme un lieu résidentiel donc l’obligation de porter un couvre-visage ne s’applique pas. Nous recommandons toutefois que le couvre-visage soit porté dans les espaces communs notamment un hall d’entrée, une aire d’accueil ou un ascenseur.

Enfin, tous les travailleurs et bénévoles dans les organismes communautaires qui accueillent le public sont soumis aux règles applicables en matière de santé et de sécurité du travail.

La CNESST précise que, lorsque les principes de distanciation physique ne peuvent être respectés, un masque de procédure et une protection oculaire (lunettes de protection ou visière recouvrant le visage jusqu’au menton) sont fournis par l’employeur au personnel qui exécute une tâche nécessitant d’être à moins de 2 mètres d’une autre personne et en l’absence de barrières physiques.

Nous vous rappelons qu’en vertu de ce décret, un organisme communautaire qui ne ferait pas respecter le port du masque est passible d’une amende de 400 $ à 6 000 $. "
... See MoreSee Less

View on Facebook

.

Malgré les inquiétudes exprimées par les regroupements d'organismes communautaires et certaines équipes régionales de gestion du #PSOC, le ministère de la Santé et des Services sociaux est imperturbable. @sante_qc
#financement #communautaire #polQc https://t.co/x5QYFRAbRo

RIOCM@RIOCM

La reddition de comptes du fonds d’urgence #PSOC rate complètement la cible! @sante_qc
#financement #communautaire #polQc https://t.co/x5QYFRAbRo

La reddition de comptes du fonds d’urgence #PSOC rate complètement la cible! @sante_qc
#financement #communautaire #polQc https://t.co/x5QYFRAbRo

Load More...

logo
23 avril 2019    

35 millions supplémentaires au PSOC !

Lors du dernier budget, le gouvernement québécois annonçait de nouveaux investissements récurrents pour les groupes d’action communautaire de plusieurs ministères, dont 35 millions en santé et services sociaux. Il s’agit du 3e rehaussement en autant d’années. En voici le détail :

Nous ne savons toujours pas combien d’argent Montréal recevra, ni quels seront les critères de répartition entre les groupes, ni quand les résultats du processus seront connus. Pour les deux exercices précédents, les réponses ont été envoyées aux groupes au mois de décembre…

Le RIOCM, les regroupements sectoriels montréalais ainsi que la Coalition des tables régionales d’organismes communautaires (CTROC) sont mobilisés afin de sensibiliser les élu.e.s et les fonctionnaires au respect du programme et des cadres régionaux. Nous espérons que la répartition prochaine tiendra compte de la nécessaire réduction des écarts de financement entre les groupes, en privilégiant les groupes les moins financés de leur typologie (voir encadré), sans négliger le besoin de consolidation des groupes plus financés. Nous continuons de dénoncer les nombreuses exclusions des dernières années (prise en compte des autres revenus des groupes, retard dans la reddition de compte, etc.), en espérant que ces situations ne se reproduisent pas.

 

Indexation

Les informations qui circulent actuellement nous laissent présager une indexation de 1,8% au PSOC pour 2019-2020, mais cela reste à confirmer.

 

En complément:

La structure d’accueil du PSOC prévoit  5 typologies régionales:

1. Aide et entraide
Ces organismes réalisent des activités d’accueil, d’entraide mutuelle, d’écoute et de dépannage. L’entraide fournie peut être matérielle, technique ou psychosociale. Ces organismes peuvent disposer d’un local pour réaliser leurs activités.

2. Organismes de sensibilisation, de promotion et de défense des droits
Ces organismes offrent des activités de soutien aux personnes dans leur démarche pour faire reconnaître ou valoir leurs droits. Ils exercent également des activités promotionnelles, des activités de sensibilisation et de défense des droits et des intérêts pour les personnes visées par l’organisme.

3. Milieux de vie et de soutien dans la communauté
Un milieu de vie se définit comme un lieu d’appartenance et de transition, un réseau d’entraide et d’action. Ils offrent des services de soutien individuel, de groupe et collectif, des activités éducatives, des actions collectives ainsi que des activités promotionnelles et préventives. Ces organismes disposent d’un local pour l’accueil des personnes. Certains organismes partagent ces stratégies d’intervention sans toutefois offrir de milieu d’appartenance.

4. Organismes d’hébergement temporaire
Ces organismes gèrent un lieu d’accueil offrant des services de gîte et de couvert ainsi qu’une intervention individuelle et de groupe, des services de prévention, de suivi posthébergement, de consultation externe et autres services connexes. Ils assurent une capacité d’accueil favorisant la vie de groupe dans un lieu unique. Les personnes qui interviennent sont sur place ou disponibles vingt-quatre heures par jour et sept jours par semaine.

5. Regroupements régionaux
Ces organismes sont chargés de représenter leurs membres, de les défendre et de promouvoir les intérêts des populations qu’ils desservent, d’en assurer la reconnaissance auprès de la population en général et de les soutenir par des activités d’information, de formation, de recherche et d’animation.

Conception: Coopérative Molotov