Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Pour une assurance médicaments complètement publique : envoyons des lettres à la ministre McCann

Par la Coalition solidarité santé

En mars 2018, le gouvernement Trudeau a donné le mandat à un comité consultatif indépendant d’étudier la meilleure façon de mettre en place un régime national d’assurance médicaments. Il consulte actuellement ses différents partenaires, dont le gouvernement du Québec. Son rapport est attendu d’ici la fin du mois de juin prochain. Ce dossier pourrait devenir un enjeu de la prochaine campagne électorale fédérale (octobre 2019).

Le gouvernement Trudeau ne doit pas opter pour l’actuel modèle québécois hybride (privé-public) d’assurance médicaments. Envoyons un message clair au gouvernement.

Pour ce faire, demandons à la ministre McCann et à son gouvernement de prendre part aux travaux du fédéral et de mettre en place un régime d’assurance médicaments public et universel.

Envoyez-lui un message en cliquant ici : http://remedeauxcoupures.cssante.com/formulaire-2019/

… Car les problèmes d’accessibilité et d’équité sont toujours d’actualité :

La population québécoise dépense beaucoup pour ses médicaments prescrits (8,85 milliards $ en 2018). Des dépenses 30 % plus élevées (1 495 dollars) que la moyenne canadienne (1 135 dollars). Le Canada dépense lui-même 80 % de plus par habitant que la moyenne des pays de l’OCDE !
La structure hybride (privé-public) de notre régime entraîne son lot d’iniquités : honoraires des pharmaciens non réglementés au privé, enfants assurés gratuitement au public, mais pas au privé, disparités dans les coassurances, etc.
Des travailleurs et des travailleuses à temps partiel doivent démissionner et des groupes choisissent d’abandonner leurs assurances collectives, en raison de la hausse des primes des assurances privées, qui dépassent les hausses salariales des dernières années.
En 2016, 8,8 % de la population québécoise n’a pas rempli au moins une ordonnance pour des raisons financières.

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin