Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Le budget provincial 2022 manque de considération envers le communautaire

Les organismes en santé et services sociaux de Montréal obtiennent 6,5 % du montant dont ils ont besoins

Tiohtiá:ke/Montréal, le 22 mars 2021 – Le Regroupement intersectoriel des organismes communautaires de Montréal (RIOCM) est consterné par le budget 2022-2023 déposé par le ministre des Finances, M. Éric Girard.

Les données préliminaires laissent supposer un investissement de 37,1 M$ dans le financement de base aux organismes œuvrant en santé et services sociaux via le Programme de soutien aux organismes communautaires (PSOC). Les organismes de Montréal, qui obtiennent normalement 17,5 % de ce montant, anticipent donc recevoir 6,5 M $, alors que les besoins sont estimés à 100 millions $. Le budget semble comporter plusieurs investissements sectoriels qui se déploieront sur plusieurs années, mais qui, à ce moment-ci, sont trop imprécis pour être évalués. 

« Le budget de Coalition Avenir Québec est extrêmement décevant. Le premier ministre François Legault s’était engagé à mieux soutenir les organismes communautaires, mais ce budget reflète plutôt le peu de considération qu’il accorde aux personnes en difficulté et aux groupes qui les soutiennent », s’indigne Marie-Andrée Painchaud-Mathieu, coordonnatrice du RIOCM.

Rappelons que la somme revendiquée aiderait les organismes communautaires à stabiliser leur fonctionnement de base, leur permettant de répondre aux besoins grandissants de la population, où la pauvreté se généralise, où la crise du logement s’amplifie et où l’inflation plonge des milliers de personnes dans l’insécurité alimentaire.

Les organismes communautaires, fragilisés par des années de sous-financement, survivent difficilement. Ils peinent à recruter du personnel en raison des conditions de travail et salariales largement en deçà de la moyenne québécoise. Ils croulent également sous la lourdeur administrative due à la multiplication des financements ponctuels.

Les effets du sous-financement et du mal financement ont été largement dénoncés par l’ensemble des 4 000 organismes communautaires du Québec ce printemps, lors d’une grève rotative de 4 jours du 21 au 24 février.

Le RIOCM compte 353 membres, des organismes communautaires de Montréal œuvrant en santé et services sociaux. Il est interlocuteur privilégié du milieu communautaire auprès des CIUSSS de Montréal et de la Santé publique de Montréal. Sa revendication s’inscrit dans la campagne nationale Engagez-vous pour le communautaire.

– 30 –

>> Comment interpréter les rehaussements de financement à la mission des organismes communautaires dans le budget du Québec 2022-2023 ou comment multiplier l’argent pour bien paraître?

Comparatif des financements octroyés aux organismes communautaires en santé et services sociaux

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin