logo




Facebook

Une lettre ouverte qui dénonce le démantèlements des campements à Montréal!« Ces démantèlements ont lieu dans un contexte de multiples crises: crise du logement, crise des surdoses, crise de l’accessibilité aux services de santé physique et mentale. Ces différentes crises ont été exacerbées par la pandémie de COVID-19 mais sont niées par les gouvernements. Alors qu’il manque des logements à la tonne, que ceux qui sont disponibles sont inabordables, la stratégie actuelle de tout miser sur l’accompagnement vers le logement privé à ses limites. Si parmi les solutions mises de l’avant, le logement est certainement incontournable, les conditions pour y accéder sont peu adaptées aux besoins et aux réalités des personnes en situation d’itinérance. Comme s’il suffisait de “placer” quelqu’un dans un logement pour arrêter de s’en préoccuper. »SIGNATAIRES :▪ Aurélie Broussouloux, Réseau alternatif et communautaire des organismes en santé mentale de l’Île de Montréal (RACOR en santé mentale)▪ Caroline Leblanc, T.s , M.Serv.soc. étudiante au doctorat en santé communautaire à la l’Université de Sherbrooke menant une recherche participative sur les enjeux que vivent les personnes qui n’ont pas recours aux refuges.▪ Sue-Ann MacDonald, professeure agrégée, École de travail social, Université de Montréal▪ Marie-Andrée Painchaud, Regroupement intersectoriel des organismes communautaires de Montréal (RIOCM)▪ Marjolaine Pruvost, Table des organismes communautaires Montréalais de lutte contre le sida (TOMS)▪ Annie Savage, Réseau d’aide aux personnes seules et itinérantes de Montréal (RAPSIM)#polmtl #polqc ... See MoreSee Less
View on Facebook

.

Démanteler les campements dans un contexte de crise du logement, crise des surdoses, crise de l’accessibilité aux services de santé physique et mentale isolent les personnes et les précarisent davantage. #polmt #polqc @MTL_Ville #itinerance https://journalmetro.com/opinions/tribune-libre/2638523/se-faire-mettre-dehors-de-dehors-au-nom-dun-logement-qui-nexiste-pas/

Il est inacceptable qu'un restant de fonds de 63M$ destiné aux organismes soit retourné à Québec en raison d'obstacles administratifs. @JeanBoulet10 #polqc https://www.youtube.com/watch?v=MHZIvSQb9jM

Quelque 350 organismes communautaires en santé et services sociaux réclament un financement d’urgence pourtant débloqué, mais que des contraintes administratives ont fait reverser dans les caisses de l’État. #JDM

https://www.journaldemontreal.com/2021/05/04/fonds-durgence-les-organismes-communautaires-veulent-plus-dargent

Load More...

logo
8 octobre 2015    

Semaine de fermetures et d’actions du communautaire

Par Marie-Ève Carpentier, agente de mobilisation

Les politiques d’austérité imposées par le gouvernement libéral ébranlent les conditions de vie des moins bien nantis, provoquent le démantèlement de plusieurs programmes sociaux et services publics, tout en fragilisant l’existence de nombreux organismes communautaires. Pensons aux six Centres d’éducation populaire de Montréal qui sont en péril en raison des compressions imposées à la CSDM ou encore à la réduction de la prestation d’aide sociale aux personnes fréquentant les centres de traitement des dépendances qui a pour effet de fragiliser l’offre de services de ces centres, voire de les contraindre à fermer leurs portes. Mentionnons également la valse-hésitation du SACAIS à reconduire les protocoles triennaux qui crée de grandes incertitudes chez les groupes de défense collective des droits.

Dans ce contexte où la population desservie par les organismes communautaires est durement touchée par les compressions budgétaires et où l’action communautaire souffre d’un manque de reconnaissance et d’un sous-financement, la mobilisation est incontournable!

Répondant à cet impératif, plusieurs réseaux organisent différentes actions dans le cadre de la semaine de fermetures et d’actions du communautaire. Bien qu’elles se situent dans un contexte d’austérité, ces actions visent à aller au-delà de la dénonciation des effets des compressions budgétaires au profit de revendications touchant plus largement la reconnaissance et le financement de l’action communautaire.

Cette semaine de fermetures et d’actions aura lieu du 2 au 6 novembre. Les groupes sont plus particulièrement appelés à fermer leurs portes les 2 et 3 novembre, afin de participer, avec leurs membres, aux deux principales actions visant à revendiquer un financement adéquat, ainsi que la reconnaissance du rôle et de l’autonomie de l’action communautaire.

Commission populaire pour l’action communautaire autonome

Le 2 novembre – À Montréal, les groupes sont invités à participer aux audiences de la Commission populaire pour l’action communautaire autonome initiée dans le cadre de la campagne « Action communautaire autonome – Actions gouvernementales exigées » du RQ-ACA et ayant pour objectif de revendiquer 1) le respect de la politique gouvernementale, 2) un financement adéquat des organismes d’ACA et 3) l’indexation annuelle de leur financement. Ces audiences organisées par une coalition de groupes et regroupements régionaux et locaux auront lieu, à Montréal, le 2 novembre de 10h à 16h au Centre Saint-Pierre. Nous encourageons les groupes, et plus particulièrement leurs membres, à y participer et y présenter un témoignage illustrant l’impact positif de leur organisme, leurs doléances, ainsi que la nécessité d’une meilleure reconnaissance et d’un meilleur financement.

Parallèlement à ces audiences, un espace sera réservé au Centre Saint-Pierre pour un OFF Commission où les participant. e. s pourront notamment échanger, prendre part à un vox-pop, s’informer lors d’ateliers sur les enjeux actuels du milieu communautaire et créer des bannières en prévision de la manifestation du lendemain.

Dans le but de vous offrir le meilleur accueil possible, les groupes désirant participer sont priés de remplir le formulaire d’inscription avant le 15 octobre. Ceux qui souhaitent témoigner le jour des audiences ou encore proposer un témoignage par écrit doivent, en plus de ce formulaire, remplir le formulaire du RQ-ACA et nous le transmettre par courriel à l’adresse suivante : marie-eve@riocm.org avant le 2 novembre. Les groupes peuvent également consulter le guide du RQ-ACA pour préparer leur témoignage.

Manifestation unitaire pour la reconnaissance et le financement de l’ACA

Le 3 novembre  – Des manifestations visant à revendiquer un financement adéquat et une véritable reconnaissance de l’action communautaire auront lieu dans l’ensemble des régions du Québec.

Dans un contexte où l’action communautaire est attaquée de toutes parts, notamment par la nouvelle loi sur le lobbyisme, le droit associatif, la privatisation de la lutte à la pauvreté et le manque de reconnaissance de ses pratiques, nous encourageons les groupes d’action communautaire à venir exprimer leur colère à la manifestation du 3 novembre à Montréal. Rendez-vous à 13h devant les bureaux de Philippe Couillard.

Le point de départ de cette manifestation s’inscrit dans le cadre d’un appel, qui sera lancé à l’ensemble des groupes et regroupements d’action communautaire, à interpeller le premier ministre Philippe Couillard pour lui demander une rencontre, afin de lui présenter les récriminations et revendications portées par le milieu communautaire. Les organismes sont invités à apporter leurs vieilles clés pour une action symbolique en lien avec notre thématique et la fermeture des groupes.

La manifestation se terminera à la place Émilie Gamelin et sera suivi d’un 4 à 6 au comité social centre-sud où les participant. e. s pourront solidariser et profiter de boissons chaudes.

Du transport des extrémités de l’Île pourrait être organisé si des organismes en expriment le besoin.

Nous encourageons également les groupes à organiser une action, un rassemblement ou une marche dans leurs quartiers respectifs le mardi matin en matinée, avant de converger vers la manifestation.

Formation 10 milliards de solutions

Le 4 novembre – Formation 10 milliards de solutions : Nous avons les moyens de faire autrement de la Coalition opposée à la tarification et la privatisation des services publics au Centre Saint-Pierre de 13h à 16h. Cette formation vise à permettre l’appropriation d’un éventail de mesures fiscales progressistes et de mécanismes de contrôle des dépenses qui permettraient au gouvernement du Québec de renflouer ses coffres afin de financer adéquatement les programmes sociaux et les services publics.

Plus d’information

Si vous le désirez, une personne du RIOCM peut se déplacer dans vos milieux, afin de parler à vos membres de ces actions et de vous distribuer du matériel promotionnel. Contactez Bruno ou Marie-Ève par téléphone : 514-277-1118 ou par courriel : marie-eve@riocm.org, bruno@riocm.org.

 

ENCADRÉ

Le 2-3 novembre, serez-vous fermés?

Nous compilons présentement une liste d’organismes qui seront fermés les 2 et/ou 3 novembre. L’an passé, nous étions 192 groupes. Cette année, nous sommes capables d’être plus. Si votre groupe prévoit être des nôtres, merci de nous l’indiquer au :

https://docs.google.com/forms/d/1mYptIzSiGShRCNimMMnXn4FemngXt17LFyeE811pzF8/viewform?edit_requested=true

Nous vous invitons à nous communiquer toute autre action ou initiative prévue dans votre milieu!

Vous trouverez toute l’information sur les actions de la semaine au www.acamontreal.com

Vous pouvez notamment y télécharger le matériel de visibilité.

Conception: Coopérative Molotov