logo




Facebook

Les directives officielles du MSSS concernant le port du masque obligatoire dans les locaux des groupes communautaires.

"Dans le cadre de la pandémie à coronavirus, le gouvernement du Québec a mis en place différentes
mesures afin de protéger la population. Le décret 810-2020 du 15 juillet 2020 portant sur le port du masque constitue une mesure de protection à laquelle les organismes communautaires sont assujettis.

En effet, les organismes communautaires qui accueillent la population sont des lieux publics fermés qui, selon leur mission, peuvent être considérés comme :
− une entreprise de services;
− un lieu où sont offerts des activités ou services culturels ou de divertissement;
− un lieu où sont pratiquées des activités sportives ou récréatives.

À ce titre, l’obligation du port du masque est applicable dans la plupart des organismes communautaires sous réserve des exceptions mentionnées dans ce décret et dans un avis du Directeur national de la santé
publique, notamment :
− avoir moins de 12 ans;
− avoir une condition médicale qui l’empêche;
− être atteint d’un trouble cognitif, d’une déficience intellectuelle ou d’un trouble du spectre de l'autisme;
− avoir un problème de toxicomanie ou un problème de santé mentale sévère;
− être assis à une distance de deux mètres d’une personne qui ne partage pas une même résidence ou qui offre un service ou un soutien.

Par ailleurs, un organisme communautaire d’hébergement est considéré comme un lieu résidentiel donc l’obligation de porter un couvre-visage ne s’applique pas. Nous recommandons toutefois que le couvre-visage soit porté dans les espaces communs notamment un hall d’entrée, une aire d’accueil ou un ascenseur.

Enfin, tous les travailleurs et bénévoles dans les organismes communautaires qui accueillent le public sont soumis aux règles applicables en matière de santé et de sécurité du travail.

La CNESST précise que, lorsque les principes de distanciation physique ne peuvent être respectés, un masque de procédure et une protection oculaire (lunettes de protection ou visière recouvrant le visage jusqu’au menton) sont fournis par l’employeur au personnel qui exécute une tâche nécessitant d’être à moins de 2 mètres d’une autre personne et en l’absence de barrières physiques.

Nous vous rappelons qu’en vertu de ce décret, un organisme communautaire qui ne ferait pas respecter le port du masque est passible d’une amende de 400 $ à 6 000 $. "
... See MoreSee Less

View on Facebook

.

Malgré les inquiétudes exprimées par les regroupements d'organismes communautaires et certaines équipes régionales de gestion du #PSOC, le ministère de la Santé et des Services sociaux est imperturbable. @sante_qc
#financement #communautaire #polQc https://t.co/x5QYFRAbRo

RIOCM@RIOCM

La reddition de comptes du fonds d’urgence #PSOC rate complètement la cible! @sante_qc
#financement #communautaire #polQc https://t.co/x5QYFRAbRo

La reddition de comptes du fonds d’urgence #PSOC rate complètement la cible! @sante_qc
#financement #communautaire #polQc https://t.co/x5QYFRAbRo

Load More...

logo
19 mars 2015    

Plan d’action 2015-2016 de la campagne « Je soutiens le communautaire »

Un nouveau plan d’action, deux moments clés

Lors d’une assemblée du RIOCM tenue le 10 mars 2015, les membres ont appuyé le plan d’action de la campagne « Je tiens à ma communauté > Je soutiens le communautaire ».  Celui-ci est composé de 6 actions principales mais peut être résumé en 2 moments-clés, soit :

  1. la mobilisation contre l’austérité le 1er mai prochain;
  2. une mobilisation des groupes pour le rehaussement du financement durant la semaine du 2 novembre.

Le plan d’action propose également d’autres mesures comme une tournée des députés libéraux pour leur rappeler notre réalité et la mise en place d’un observatoire communautaire sur l’austérité où les organismes seraient amenés à témoigner de leur situation.

Un signet des dates importantes a été produit pour vous aider à retenir ces moments-clés. (https://riocm.org/wp-content/uploads/2015/03/signet-individuel.jpg)

Mise en place d’un fonds de mobilisation

Une campagne de mobilisation nécessite des investissements, ne serait-ce que pour le matériel de visibilité tel que les affiches ou le transport lors des manifestations. Si le coût des actions nationales sera divisé entre les regroupements nationaux et régionaux, nous avons également besoin d’argent pour réaliser des actions locales.  C’est pourquoi un fonds de mobilisation sera mis sur pied et les organismes communautaires de Montréal seront appelés à y contribuer sur une base volontaire. Une cotisation variant entre 20$ et 40$ est suggérée. Le fonds de mobilisation permet de se doter des moyens de réaliser nos ambitions et souligne l’engagement des organismes envers la campagne.  L’appel à contribution sera envoyé d’ici quelques semaines.

Vous pouvez consulter le budget du fonds de mobilisation pour la semaine de novembre ici. (https://riocm.org/wp-content/uploads/2015/03/proposition-fonds-de-mobilisation-pour-novembre-2015.pdf)

S’approprier le plan lors de votre assemblée générale

La réussite de ce plan d’action passera par l’appropriation de celui-ci dans les différents organismes communautaires. Nous vous encourageons donc dès maintenant à préparer les discussions au sein de votre groupe.  Une des mesures du plan d’action porte spécifiquement sur la réaffirmation de l’adhésion à la campagne lors des assemblées générales. Ainsi, nous demandons à chaque organisme d’adopter une résolution en ce sens lors de leur assemblée et de prendre une photo de leurs membres avec le visuel de la campagne. Les appuis de tous les groupes au Québec seront rendus publics afin de faire pression sur le gouvernement en démontrant notre solidarité. Des outils vous seront fournis pour discuter du plan de mobilisation, notamment de la semaine d’action en novembre, afin que chaque groupe y trouve la façon de participer qui lui convienne.

Historique de la campagne

«Je tiens à ma communauté > Je soutiens le communautaire » est une campagne mise en place en 2012  à travers le Québec pour demander le rehaussement du financement des organismes communautaires. Elle est soutenue conjointement par les regroupements nationaux (les 40 membres de la TRPOCB) et les regroupements régionaux (les 14 membres de la CTROC) en santé et services sociaux. Ces regroupements représentent plus de 3000 membres. Si la revendication principale de la campagne est l’augmentation du PSOC de 225 millions, le besoin en financement à la mission des organismes communautaires dépasse le seul ministère de la santé et des services sociaux : d’autres groupes reçoivent leur subvention du ministère de la famille ou du MESS. L’argumentaire complet de la campagne peut être trouvé sur le site internet www.jesoutienslecommunautaire.org

 

Documents :

Le résumé des 6 actions : https://riocm.org/wp-content/uploads/2015/03/resume-du-plan-daction-je-soutiens-le-communautaire.pdf

Le plan d’action complet : https://riocm.org/wp-content/uploads/2015/03/plan-daction-2015-2016-je-soutiens-le-communautaire.pdf

Le dernier bulletin de la campagne Je soutiens le communautaire : http://jesoutienslecommunautaire.org/wp-content/uploads/2015/03/2015_03_13bulletincampagnee.pdf

Conception: Coopérative Molotov