logo




Facebook

.

Démanteler les campements dans un contexte de crise du logement, crise des surdoses, crise de l’accessibilité aux services de santé physique et mentale isolent les personnes et les précarisent davantage. #polmt #polqc @MTL_Ville #itinerance https://journalmetro.com/opinions/tribune-libre/2638523/se-faire-mettre-dehors-de-dehors-au-nom-dun-logement-qui-nexiste-pas/

Il est inacceptable qu'un restant de fonds de 63M$ destiné aux organismes soit retourné à Québec en raison d'obstacles administratifs. @JeanBoulet10 #polqc https://www.youtube.com/watch?v=MHZIvSQb9jM

Quelque 350 organismes communautaires en santé et services sociaux réclament un financement d’urgence pourtant débloqué, mais que des contraintes administratives ont fait reverser dans les caisses de l’État. #JDM

https://www.journaldemontreal.com/2021/05/04/fonds-durgence-les-organismes-communautaires-veulent-plus-dargent

Load More...

logo
30 janvier 2016    

Nouvelle fiche d’information en faveur d’un meilleur partage de la richesse: imposer tous les revenus de façon équitable.

Source : Coalition opposée à la privatisation et à la tarification des services publics

Il est injuste et inéquitable que toutes les sources de revenus ne soient pas imposées de la même façon. C’est pourtant le cas actuellement puisque les revenus provenant d’un travail ne sont pas imposés de la même façon que ceux provenant de dividendes (montants versés à des actionnaires d’entreprises) ou de gains en capital (profit), dont ne profitent que les plus fortunés.

Lorsqu’un individu fait un gain en capital lors de la vente d’une action, d’une obligation, d’un terrain et/ou d’un immeuble à revenu, 50% de ce revenu n’est pas soumis à l’impôt. Pourtant, 100% des revenus provenant d’un emploi sont imposables. Pourquoi ce double standard ? Une solution à mettre en oeuvre dès le prochain budget: imposer tous les revenus de façon équitable (salaires, dividendes, gains en capital) rapporterait 919 millions $ de revenus de plus à réinvestir dans les services publics et les programmes sociaux.

Les entreprises profitent aussi de ce système de deux poids, deux mesures. L’inclusion partielle des gains en capital, le report du paiement des impôts ou les congés fiscaux sont autant de mesures fiscales consenties aux entreprises qui privent le gouvernement de centaines de millions $. Encore une fois, toutes les sortes de revenus ne sont pas traitées de la même façon. En révisant certaines mesures fiscales concernant le revenu des entreprises, on pourrait récupérer 1,167 milliard $ !

Il est pressant de mettre en place des mesures fiscales plus justes et de réinvestir dans nos services publics et dans nos programmes sociaux. À lire et à diffuser, la plus récente fiche sur le sujet.

Conception: Coopérative Molotov