logo




Facebook

❗ PSOC | La Coalition des Tables régionales d'organismes communautaires (CTROC) demande au ministre délégué Lionel Carmant - Député de Taillon une gestion souple des surplus des organismes pour l'année 2020-2021, afin de leur permettre de mieux planifier l’après-crise et de s’ajuster aux besoins des populations qu’ils desservent. »📄 Lire la correspondance >> bit.ly/3b6UZBK❗ PSOC: La CTROC demande au Ministre délégué Lionel Carmant - Député de Taillon une gestion souple des surplus pour l'année 2020-2021 "Étant donné la baisse des dépenses en raison de la crise, des milliers d’organismes se retrouvent avec un surplus non affecté dépassant 25% de leurs dépenses annuelles. Pour éviter que tous ces groupes se trouvent inutilement en suivi de gestion, le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) a invité les établissements à gérer ces situations avec souplesse, ce que nous apprécions. Mais il a aussi demandé aux organismes de produire un plan d’utilisation des montants excédentaires. Aujourd’hui, les membres de la CTROC vousdemandent de retirer cette exigence. Les difficultés liées aux exercices de planification financière restent élevées en ce moment. Le retrait de cette exigence permettra aux organismes de mieux planifier l’après-crise et de s’ajuster aux besoins des populations qu’ils desservent dans les mois à venir."Pour lire la correspondance envoyée au Ministre Carmant, c'est ici : 👇🏿👇🏾👇ctroc.org/2021/03/01/la-ctroc-demande-une-gestion-souple-des-surplus-2020-2021 ... See MoreSee Less
View on Facebook
En vue de la Journée internationale des droits des femmes, le Collectif pour un Québec sans pauvreté a produit des outils de sensibilisation (brochures, vignettes et balado) sur la pauvreté et les inégalités au féminin! #8mars2021 ... See MoreSee Less
View on Facebook

.

Load More...

logo
13 mai 2015    

Loi 10 : La mise en œuvre est commencée!

Par Marie-Chantal Locas, agente d’analyse, de formation et de liaison

Le 1er avril dernier marquait l’entrée en vigueur de la loi 10 modifiant l’organisation et la gouvernance du réseau de la santé et des services sociaux notamment par l’abolition des agences régionales. À partir de cette date, tous les établissements montréalais ont été fusionnés au sein de cinq centres intégrés universitaires de santé et de services sociaux (CIUSSS). À ce jour, les PDG et PDGA des CIUSSS ont été nommés par le ministre Barrette et les organigrammes de ces nouvelles structures ont été dévoilés. Toutefois, il reste encore un bon nombre de postes de direction à combler et les membres des CA ne devraient être nommés qu’à l’automne.

Bien que la mise en œuvre de la loi 10 soit maintenant bien enclenchée, plusieurs questionnements demeurent. Inquiet de la place qu’allait occuper le Programme de soutien aux organismes communautaires (PSOC) dans l’organigramme du CIUSSS Centre-Est-de-l’Île-de-Montréal, qui a hérité de cette responsabilité de la défunte agence de santé et de services sociaux, le RIOCM a communiqué avec la nouvelle PDG du CIUSSS, madame Sonia Bélanger. À notre avis, il est primordial que le PSOC relève de la direction générale ou la direction générale adjointe comme c’est le cas dans la plupart des régions du Québec et qu’il ne soit pas rattaché à l’un ou l’autre des programmes services. Dans la plus récente version de l’organigramme, le communautaire est placé sous la responsabilité de la direction adjointe au partenariat et soutien à l’offre de service.

Dans la lettre envoyée à Mme Bélanger, le RIOCM demandait aussi à ce que soit maintenu un comité de liaison auquel participeraient les regroupements régionaux ainsi que des représentants des cinq CIUSSS montréalais afin d’actualiser la concertation régionale entre le réseau de la santé et des services sociaux et le milieu communautaire. Encore à ce jour, la préoccupation en ce qui a trait au maintien d’une cohésion régionale dans la gestion des dossiers comme le PSOC, le logement social ou l’itinérance demeure.

Une autre préoccupation en lien avec la mise en œuvre de la loi 10 concerne les services offerts à la population. Dans certains quartiers de Montréal, on a commencé à regrouper ou à harmoniser des services. Par exemple, on regroupe les services psychosociaux et les services infirmiers au CLSC Villeray, puis les services en périnatalité et en petite enfance au CLSC La Petite-Patrie, et ce sans se soucier de la perte de proximité pour les usagers et usagères de ces services. Depuis plusieurs mois aussi, on harmonise en nivelant vers le bas les services de soutien à domicile. Dans le cadre de cet exercice, plusieurs personnes handicapées ont appris qu’elles ne recevraient plus d’aide pour la préparation de leurs repas. Pour compenser, on leur fournit une liste d’entreprises qui offrent la préparation de repas surgelés ou une liste des plats qu’on peut trouver en épicerie.

Dans le contexte d’austérité actuel, il serait surprenant que la réforme mise en place par le ministre Barrette donne lieu à une amélioration de l’accès aux soins et services pour la population. Et à voir les salaires octroyés aux super patrons des nouvelles super structures, qui ont augmenté en moyenne de 10% par rapport aux anciens PDG des agences régionales, les économies qu’on nous a promises en coupant dans la bureaucratie ne semblent pas vouloir être au rendez-vous.

Conception: Coopérative Molotov