logo




Facebook

Les directives officielles du MSSS concernant le port du masque obligatoire dans les locaux des groupes communautaires.

"Dans le cadre de la pandémie à coronavirus, le gouvernement du Québec a mis en place différentes
mesures afin de protéger la population. Le décret 810-2020 du 15 juillet 2020 portant sur le port du masque constitue une mesure de protection à laquelle les organismes communautaires sont assujettis.

En effet, les organismes communautaires qui accueillent la population sont des lieux publics fermés qui, selon leur mission, peuvent être considérés comme :
− une entreprise de services;
− un lieu où sont offerts des activités ou services culturels ou de divertissement;
− un lieu où sont pratiquées des activités sportives ou récréatives.

À ce titre, l’obligation du port du masque est applicable dans la plupart des organismes communautaires sous réserve des exceptions mentionnées dans ce décret et dans un avis du Directeur national de la santé
publique, notamment :
− avoir moins de 12 ans;
− avoir une condition médicale qui l’empêche;
− être atteint d’un trouble cognitif, d’une déficience intellectuelle ou d’un trouble du spectre de l'autisme;
− avoir un problème de toxicomanie ou un problème de santé mentale sévère;
− être assis à une distance de deux mètres d’une personne qui ne partage pas une même résidence ou qui offre un service ou un soutien.

Par ailleurs, un organisme communautaire d’hébergement est considéré comme un lieu résidentiel donc l’obligation de porter un couvre-visage ne s’applique pas. Nous recommandons toutefois que le couvre-visage soit porté dans les espaces communs notamment un hall d’entrée, une aire d’accueil ou un ascenseur.

Enfin, tous les travailleurs et bénévoles dans les organismes communautaires qui accueillent le public sont soumis aux règles applicables en matière de santé et de sécurité du travail.

La CNESST précise que, lorsque les principes de distanciation physique ne peuvent être respectés, un masque de procédure et une protection oculaire (lunettes de protection ou visière recouvrant le visage jusqu’au menton) sont fournis par l’employeur au personnel qui exécute une tâche nécessitant d’être à moins de 2 mètres d’une autre personne et en l’absence de barrières physiques.

Nous vous rappelons qu’en vertu de ce décret, un organisme communautaire qui ne ferait pas respecter le port du masque est passible d’une amende de 400 $ à 6 000 $. "
... See MoreSee Less

View on Facebook

.

Malgré les inquiétudes exprimées par les regroupements d'organismes communautaires et certaines équipes régionales de gestion du #PSOC, le ministère de la Santé et des Services sociaux est imperturbable. @sante_qc
#financement #communautaire #polQc https://t.co/x5QYFRAbRo

RIOCM@RIOCM

La reddition de comptes du fonds d’urgence #PSOC rate complètement la cible! @sante_qc
#financement #communautaire #polQc https://t.co/x5QYFRAbRo

La reddition de comptes du fonds d’urgence #PSOC rate complètement la cible! @sante_qc
#financement #communautaire #polQc https://t.co/x5QYFRAbRo

Load More...

logo
19 mars 2015    

La fin de l’Agence de la santé et des services sociaux de Montréal

Le 1er avril 2015, l’Agence de la Santé et des services sociaux de Montréal sera dissoute et fusionnée avec le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Centre-Est de Montréal. C’est tout de même triste de voir partir une telle institution avec laquelle le RIOCM a si longtemps travaillé et où nous avons si souvent manifesté!

Beaucoup de gens se demandent quel sera l’impact de cette transition sur le milieu et les dossiers du communautaire? Nous ne possédons malheureusement pas de boule de cristal. Par contre, voici quelques informations que nous avons actuellement et qui pourraient vous intéresser :

  • Le PSOC, et toute l’équipe de gestion y étant rattaché, sera transféré au nouveau CIUSSS Centre-Est. Le mandat de Manon Barnabé à la direction du PSOC sera reconduit, de même que celui de la plupart des Agentes de planification, de programmation et de recherche (APPR) ainsi que des agentes d’administration. C’est une très bonne nouvelle!
  • Le fonds d’urgence du PSOC sera maintenu et transféré sous la responsabilité du nouveau CIUSSS.
  • Le dossier du soutien communautaire en logement social sera sous la responsabilité du CIUSS Centre-Est et il y aura de la continuité au niveau de la professionnelle qui sera en charge.
  • Pour ce qui est du comité régional sur l’itinérance, son statut n’est pas encore clair. Nous ne savons toujours pas si celui-ci sera sous la responsabilité du Ministère de la Santé et des services sociaux ou encore du CIUSSS Centre-Est. Une nouvelle professionnelle sera affectée au dossier
  • En santé publique, tous les budgets dévolus aux organismes communautaires (SIPPE, EMES, ITSS) seront maintenus pour 2015-2016. Par contre, des travaux seront entrepris avec le milieu communautaire pour revoir la gestion des fonds et leur répartition entre les territoires, en vue de changements pour 2016-2017.

 Allocations de dernière minute de 949 000$

Il y a quelques semaines, nous apprenions que l’Agence a décidé d’allouer des fonds non récurrents à plusieurs organismes communautaires accrédités au PSOC à Montréal, fonds provenant de montants  accumulés au fil du temps par l’Agence. Celle-ci a décidé d’en faire bénéficier plusieurs organismes avant de fermer. Le RIOCM a salué ce geste de l’Agence qui permet d’apporter un peu de répit à certains. Cependant, les besoins demeurent encore immenses pour de nombreux autres.

 649 000$ aux organismes les moins financés

Les organismes communautaires admis au PSOC et recevant moins de 30 000$ ont été ciblés. L’Agence a donc accordé une aide ponctuelle variant entre 1 630$ et 20 000$ à 49 organismes, dont 17 qui étaient toujours à 0 $. Il s’agit d’un coup de pouce fort apprécié par ces organismes parmi les moins nantis, malgré le fait que cet argent ne soit pas récurrent.

 300 000$ aux organismes du programme ITSS de la santé publique (infections transmissibles sexuellement et par le sang)

L’Agence de la santé et des services sociaux de Montréal, en concertation avec la Direction de la santé publique, a décidé d’allouer un montant non récurrent de 18 750$ à chacun des 16 organismes communautaires qui ont des activités en ITSS. Ce coup de pouce a été apprécié par les organismes du milieu, bien que les besoins sont souvent plus grands.

Conception: Coopérative Molotov