logo




.

Les personnes en situation d'#itinérance ont plusieurs raisons de se retrouver dehors après 20h. https://www.journaldemontreal.com/2021/01/16/montreal-un-organisme-communautaire-soppose-au-couvre-feu-pour-les-itinerants?fbclid=IwAR2Gr6znq7suTRvkeDMgq6QOtxZPpcP2AkP56Qcf8FqcIQlUdaIv-2s4d44

Le Gouvernement fédéral investit près de 40 millions de dollars supplémentaires pour répondre aux besoins des personnes en situation d’#itinérance aux communautés du Québec. https://journalmetro.com/actualites/montreal/2598023/itinerance-le-gouvernement-federal-debloque-40-m-pour-faire-face-a-la-pandemie/

Les mesures gouvernementales pour répondre à la pandémie affectent de façon disproportionnée les personnes précaires ou marginalisées #itinérance #Covid19Qc
https://www.lapresse.ca/actualites/2021-01-11/des-organismes-denoncent-l-impact-du-couvre-feu-pour-les-itinerants.php

Load More...

logo

Travailleuse de soutien en maison d’hébergement

L’Auberge Shalom pour femmes recrute!

28/01/2021

La travailleuse de soutien en maison d’hébergement a pour responsabilité de créer un environnement accueillant et sécuritaire dans la maison. Elle assure la gestion des cas et offre un soutien informé sur le trauma aux femmes vivant toutes formes de violence conjugale, qu’il s’agisse de violence physique, psychologique, financière, sexuelle, spirituelle, ou encore les cyber-abus, etc. La travailleuse de soutien en maison d’hébergement travaille dans un environnement bilingue, de 9h à 17h et un soir par semaine de 13h à 21h, au sein d’une petite équipe qui utilise une approche centrée sur les forces et informée sur le trauma. Le nombre moyen de cas attribué à une intervenante est de 3 à 4 clientes. Elle travaille aussi en collaboration avec d’autres membres de l’équipe et du personnel au sein de l’organisme pour offrir des services adaptés à une clientèle de femmes provenant de divers milieux.

DESCRIPTION DES TÂCHES ET RESPONSABILITÉS

● En maison d’hébergement : Offrir des services de première ligne aux clientes en maison d’hébergement, dont la prise d’appels et les services de soutien, les interventions informées sur le trauma, les évaluations psychosociales, l’accès à d’autres ressources, l’accompagnement, le travail de plaidoyer et la collaboration avec d’autres services sociaux et professionnels.
● Vie organisationnelle : Participer à des réunions d’équipe, à des rencontres avec les résidentes de la maison d’hébergement, collecter et enregistrer des données et des statistiques, contribuer à la programmation d’activités créatives pour les clientes.
● Développement professionnel : se maintenir à jour grâce à une formation professionnelle continue centrée sur la pratique informée sur le trauma.

Fichiers attachés

Conception: Coopérative Molotov