BABILLARD COMMUNAUTAIRE

2022-09-23
La Planète s’invite au Parlement, Travailleuses et Travailleurs pour la Justice Climatique

Manifestation pour la justice climatique et sociale

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Partout au Québec, des groupes communautaires, des associations étudiantes, des groupes citoyens et des syndicats s’organisent pour répondre à l’appel mondial à la grève pour le climat.

Le 23 septembre, en pleine campagne électorale, envoyons un message fort aux candidats et candidates : exigeons des partis politiques des solutions concrètes pour sortir rapidement des énergies fossiles et soutenir les personnes les plus touchées par les conséquences en réinvestissant dans le filet social.

Contingent communautaire

Joignez-vous à la TROVEP dès 12h30 au Parc Jeanne-Mance (près des terrains de soccer, rue Parc) pour former un contingent du milieu communautaire ! Amenez votre lunch !

Des prises de paroles précèderont vers 13h le départ de la marche devant le monument à George-Étienne Cartier. L’accessibilité du parcours (3 km) est prise en considération. Contactez-nous si vous souhaitez des détails sur le trajet en vue d’organiser vos transports.

Nos revendications

1. SORTIR DES ÉNERGIES FOSSILES

Les bouleversements climatiques attribuables aux énergies fossiles affectent plus durement les populations qui sont le moins en mesure
d’y faire face. Les premières personnes affectées par les
 conséquences des changements climatiques sont les mêmes qui sont affectées par les inégalités sociales grandissantes.

NOUS DEMANDONS une sortie complète des énergies fossiles (charbon, pétrole, gaz) d’ici 2030. Le Québec a fermé la porte à la production, mais rien n’est envisagé pour mettre un frein à notre consommation, bien que nous ayons de l’énergie propre en abondance. Nous pouvons arrêter de consommer du pétrole et du gaz dit « naturel », et nous devons le faire de toute urgence.

2. TAXER LA RICHESSE ET RENFORCER LE FILET SOCIAL

Nous avons urgemment besoin de services publics et de programmes sociaux qui répondent réellement aux besoins de la population et qui
sont accessibles à tout le monde, sans discrimination.

NOUS DEMANDONS une taxation massive de la richesse, et un réinvestissement massif dans les programmes et les services sociaux. La transition écologique ne doit en aucun cas se faire sur le dos des personnes vulnérables. Au contraire, elle doit être l’occasion d’enfin corriger des inégalités systémiques et d’offrir à tout le monde des conditions de vie décentes.

Pour aller plus loin