logo




Facebook

📊 Voici les résultats du sondage mené par le Comité sectoriel de main-d'oeuvre - Économie sociale / Action communautaire sur les effets de la pandémie et les défis de relance dans les organisations!
>> bit.ly/3j10ymY

#télétravail #RH #recrutement #finances
... See MoreSee Less

View on Facebook

📊 Une étude sur la santé psychologique des travailleuses et travailleurs du milieu communautaire pendant la crise de la COVID-19!

✍️ Pour participer >> urlz.fr/dtjU

Une initiative du Laboratoire de Recherche sur la Santé au Travail - LRST en collaboration avec le RACOR en santé mentale.Vous travaillez dans le milieu communautaire pendant la crise de la COVID-19?

!! On veut vous entendre 🗣 !!

Venez participer au deuxième volet de l'étude Engagé(e) envers ma santé! qui s'intéresse à la santé psychologique des travailleurs et des travailleuses du milieu communautaire.

Voici le lien pour participer à l'étude : uqamfsh.ca1.qualtrics.com/jfe/form/SV_bDcqIQhMWUUJB77

Le but de cette étude est de faire un portrait de la santé psychologique des travailleurs et des travailleuses du milieu communautaire pendant la crise de la COVID-19.
... See MoreSee Less

View on Facebook

.

Malgré les inquiétudes exprimées par les regroupements d'organismes communautaires et certaines équipes régionales de gestion du #PSOC, le ministère de la Santé et des Services sociaux est imperturbable. @sante_qc
#financement #communautaire #polQc https://t.co/x5QYFRAbRo

RIOCM@RIOCM

La reddition de comptes du fonds d’urgence #PSOC rate complètement la cible! @sante_qc
#financement #communautaire #polQc https://t.co/x5QYFRAbRo

La reddition de comptes du fonds d’urgence #PSOC rate complètement la cible! @sante_qc
#financement #communautaire #polQc https://t.co/x5QYFRAbRo

Le masque est-il obligatoire dans tous les organismes qui reçoivent des participants dans leurs locaux? Les milieux d’hébergement d’urgence sont-ils considérés comme des lieux publics? @Santepub_Mtl #covid19Qc

Load More...

logo

COVID-19, pour des données qui révèlent les inégalités systémiques

Signer la lettre (personne et organismes)

Nous sommes gravement préoccupé.e.s de par le fait que, à ce jour, il manque encore des données rigoureuses et de dimension nationale concernant la propagation de la COVID-19. Aucun centre d’expertise et de référence en matière de santé publique au Québec, n’a encore diffusé d’information statistique ventilée selon l’appartenance ethnoculturelle, le sexe, le genre, la classe sociale et; la situation d’handicap, en lien avec le virus.

Au cours de cette période de grande turbulence, nous comptons sur nos députées et responsables pour prendre des mesures audacieuses, responsable et novatrices qui limiteront les dommages causés par la crise sanitaire, qui si elle n’est pas bien gérée, nous mènera à une crise humanitaire.

La collecte de données sociodémographiques est une composante essentielle du travail d’élimination des inégalités dans les soins de santé. L’Organisation mondiale de la santé affirme que «pour développer des stratégies de prévention efficaces, les pays doivent améliorer leurs informations». Nous ne pouvons pas répondre à ce que nous ne mesurons pas. La collecte et l’analyse de données permettent aux systèmes de mesurer les expériences différentielles, de tenir compte des disparités et de développer des interventions fondées sur des faits.

Tous les secteurs doivent être mandatés pour recueillir immédiatement des données qui permettront de comprendre les impacts de la pandémie sur certaines populations et mieux planifier les actions conséquentes. Par exemple :

• les anges gardien.ne.s dont parle le Premier Ministre Legault, sont, dans les faits, majoritairement des femmes afrodescendantes, africaines et maghrébines n’est pas sans conséquence, tout comme les impacts disproportionnés du COVID-19 sur les personnes âgées.

• comme l’affirment plusieurs spécialistes des réalités autochtones : « Nous devons reconnaître qu’il existe toujours un racisme systémique au sein de la société canadienne qui refait rapidement surface dans de tels événements. Des exemples récents sont survenus où des membres des Premières Nations présentant des symptômes ont été refoulés des hôpitaux, ce qui a non seulement probablement compromis leur propre santé mais également pu contribuer à propager le virus sans le savoir dans leurs communautés. », Cela vaut pour d’autres types de discriminations systémiques

Si nous ne traitons pas les inégalités en matière de santé de la population, nous ne freineront pas efficacement la COVID-19, la santé des uns dépendant de la santé des autres. La gestion de cette crise sanitaire aura un coût humain et un poids différents non seulement pour les victimes du coronavirus, mais pour les personnes vulnérables qui leur viennent en aide.

De plus, la reddition de la collecte de ces informations doit se faire auprès de la population québécoise et non simplement auprès des directions d’établissement, de Ministères et d’agences.

Dans un tel contexte nous exigeons

Que soit obligatoire la collecte de statistique sociodémographiques (sexe, classe, appartenance ethnoculturelle, genre, situation de handicap, âge) dans les services sociaux oeuvrant en santé dès maintenant en ce qui concerne la COVID-19.

Que soient publiées régulièrement ces données sur le site web des établissements des CISSS (Centre intégré de santé et de services sociaux) et communiquées par courriel à toute personne ou organisation qui s’inscrit aux envois quotidiens.

Que soient assurée sdes voix diversifiées sur les tables de prise de décisions fédérales, provinciales et régionales, y compris les tables de bioéthique et de soins critique.

Prioriser le financement des services de santé pour qu’ils adoptent des pratiques anti-oppressives et offrent des soins de santé fiables lorsqu’ils traitent des populations victimes de discrimination.

Conception: Coopérative Molotov