logo




Facebook

13 hours ago

RIOCM - Regroupement intersectoriel des organismes communautaires de Mtl
📣 ÉCOUTONS LES FEMMES La pandémie de Covid-19 a un impact négatif sur les femmes et exacerbe les inégalités structurelles et systémiques existantes causées par le patriarcat, le classisme, le racisme et le colonialisme. Aux premières lignes des services de santé, services sociaux et éducation, occupant de façon majoritaire les emplois jugés essentiels, les femmes, et particulièrement les femmes racisées, leurs familles et communautés, sont plus exposées au virus.Paradoxalement, les femmes ont aussi été les plus touchées par la hausse du chômage et les pertes de revenus. Nombreuses sont celles qui ont quitté le marché du travail alors que celles qui doivent composer avec le télétravail ont vu reculer leurs acquis en termes de conciliation vie personnelle-travail. Les femmes confinées et subissant de la violence conjugale peuvent difficilement avoir accès aux services d’aide et d'hébergement alors que les besoins ne font qu'augmenter.Le sexisme, le racisme, l'âgisme, l’hétérosexisme, le capacitisme et maintes autres formes de discrimination systémiques se sont intensifiés pendant ces mois de pandémie, révélant les inégalités profondes de notre société. Les femmes qui vivent à l'intersection de plusieurs oppressions sont davantage touchées par les violences comme les femmes autochtones, les femmes racisées, les femmes trans ou non binaire, les femmes en situation de handicap ou les femmes issues de la diversité sexuelle.Dans ce contexte de crise et de discriminations, les femmes et les organisations féministes au Québec ont dénoncé les injustices et ont exigé des changements structurels et systémiques plus que jamais nécessaires. Pourtant, les nombreuses revendications portées par les femmes depuis des décennies ne toujours pas entendues et la pandémie a révélé à quel point le progrès constaté était fragile et précaire. La pandémie a mis en évidence la nécessité d’agir pour une égalité durable. C’est dans cette période historique que nous demandons « Écoutons les femmes » et soyons protagonistes d’un changement attendu depuis trop longtemps.© Collectif 8 mars, Molotov communications, Valaska illustration #8mars ... See MoreSee Less
View on Facebook
❗ PSOC | La Coalition des Tables régionales d'organismes communautaires (CTROC) demande au ministre délégué Lionel Carmant - Député de Taillon une gestion souple des surplus des organismes pour l'année 2020-2021, afin de leur permettre de mieux planifier l’après-crise et de s’ajuster aux besoins des populations qu’ils desservent. »📄 Lire la correspondance >> bit.ly/3b6UZBK❗ PSOC: La CTROC demande au Ministre délégué Lionel Carmant - Député de Taillon une gestion souple des surplus pour l'année 2020-2021 "Étant donné la baisse des dépenses en raison de la crise, des milliers d’organismes se retrouvent avec un surplus non affecté dépassant 25% de leurs dépenses annuelles. Pour éviter que tous ces groupes se trouvent inutilement en suivi de gestion, le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) a invité les établissements à gérer ces situations avec souplesse, ce que nous apprécions. Mais il a aussi demandé aux organismes de produire un plan d’utilisation des montants excédentaires. Aujourd’hui, les membres de la CTROC vousdemandent de retirer cette exigence. Les difficultés liées aux exercices de planification financière restent élevées en ce moment. Le retrait de cette exigence permettra aux organismes de mieux planifier l’après-crise et de s’ajuster aux besoins des populations qu’ils desservent dans les mois à venir."Pour lire la correspondance envoyée au Ministre Carmant, c'est ici : 👇🏿👇🏾👇ctroc.org/2021/03/01/la-ctroc-demande-une-gestion-souple-des-surplus-2020-2021 ... See MoreSee Less
View on Facebook

.

Load More...

logo

Agent-e de formation

Table de concertation sur la faim et le développement social du Montréal métropolitain

17/02/2021

Mandat

Sous l’autorité du directeur général de la TCFDSMM et dans une perspective de développement d’une implication citoyenne dans les interventions communautaires en solidarité alimentaire, vous serez appelé-e à

• Mettre en œuvre le projet « Mobilisateur-trice-s de milieu », un processus de réflexion collective sur le pouvoir d’agir des intervenants et des citoyens participants en solidarité alimentaire, notamment par
o L’organisation et la réalisation d’entrevues filmées de personnes ressources inspirantes
o La mobilisation des organismes intéressés à participer à cette formation
o L’organisation et la réalisation de 3 ateliers de formation en ligne avec la direction de la Table.
o La réalisation de rapports d’étapes et de rapport final du projet « Mobilisateur-trice-s de milieu »

•Mettre à jour régulièrement le site Internet et la page Facebook de l’organisme, développer un blogue à l’intention des communautés de pratique en solidarité alimentaire, assurer la réalisation de documents d’information et de formation, etc.

Le projet « Mobilisateur-trice-s de milieu » : alimentés par l’expertise de la TCFDSMM et de ses membres, des ateliers de réflexion sont offerts aux organismes de 1ère ligne de différents réseaux régionaux et sous-régionaux dans le domaine pour améliorer leurs interventions auprès des diverses populations concernées.

Exigences

•Expérience en accompagnement, animation, vulgarisation et organisation de réunions en ligne;
•Expérience de travail favorisant une approche participative, créative et novatrice, fondée sur le potentiel des personnes, des groupes et des communautés à améliorer leur réalité sociale et sociétale;
•Expérience en réalisation d’entrevues filmées;
•Connaissances informatiques (Maîtrise de conception de sites Web, des réseaux sociaux et de la suite Office)
•Très bonne maîtrise du français écrit et capacité de synthèse;
•Connaissance du milieu communautaire autonome et de la solidarité alimentaire, un atout;
•Diplôme universitaire ou l’équivalent dans une discipline pertinente;
•Discrétion et loyauté à l’employeur
•Souplesse des horaires de travail.

Conditions de travail

Contrat de 35 hres/sem, durant 19 semaines débutant le 22 février 2021.

Salaire : 21$/h, incluant avantages sociaux. Possibilité d’une poursuite dans un autre contrat par la suite.

Transmettre dans un seul document une lettre de motivation et votre CV par courriel à tablefaim@bellnet.ca avant le17 février 2021, à 17 heures. Nous remercions sincèrement toutes les personnes qui soumettront leur candidature, mais seules les personnes retenues en entrevue seront contactées.

http://faim-developpement.ca/

Fichiers attachés

Conception: Coopérative Molotov